Cassius (Catherine Locandro)

Cassius (Catherine Locandro)

La collection « Litt’ » chez Albin Michel Jeunesse est assez intéressante dans la mesure où elle propose des biographies romancées d’hommes et de femmes qui ont marqué l’histoire. Par exemple, on peut y découvrir le destin particulier de Simone Veil, Marie Curie ou Katherine Johnson.

Dans Cassius, Catherine Locandro nous propose de plonger dans l’enfance et l’adolescence de Cassius Clay, surnommé plus tard Mohamed Ali. Cassius a grandi à Louisville (Ohio) dans les années 1950 avec ses parents et son frère cadet, Rudy. La vie n’était pas toujours un long fleuve tranquille avec un père colérique souvent ivre, parfois violent, mais l’amour bienveillant de « Mama bird » a permis de maintenir la cellule familiale soudée et de faire grandir deux garçons solides.

Cassius a grandi à l’époque de la ségrégation raciale, où les Blancs et les Noirs ne pouvaient pas partager les écoles, les restaurants, les cinémas… Les personnes de couleur se pliaient à cette injustice, qui a marqué au fer rouge le héros : à plusieurs reprises, il n’a pu retenir ses larmes face à des interdictions insensées.

C’est une anecdote qui a fait entrer Cassius dans la boxe : un jour, quelqu’un lui vole son tout nouveau vélo. Furieux, il décide d’apprendre à boxer pour en découdre avec le voleur, s’il le retrouve. Le voilà plongé dans le microcosme de la boxe, séduit par ses codes sociaux, mais aussi et surtout le mélange des couleurs de peau parmi les sportifs. Une étincelle vient de s’allumer dans ses yeux.

Pour lire la suite: https://le-carnet-et-les-instants.net/2020/06/02/locandro-cassius/

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.