Rien n’est rouge (François Salmon)

Rien n’est rouge (François Salmon)

Habituellement, les recueils de nouvelles sont tissés autour d’un thème qui sert de fil conducteur à l’ensemble. Ici, rien de tout cela. François Salmon part dans toutes les directions : on parcourt sans transition l’univers du western, du fantastique, du polar, de la science-fiction, du récit historique, de l’allégorie,… sans oublier le genre réaliste.

Vous ne serez donc pas étonnés de savoir que l’auteur nous fait voyager dans l’espace, mais aussi dans le temps : désert de Mojaves, Stade Roi Baudoin, monastère à Paris, call-center décentralisé au Maghreb, collines portugaises, grottes préhistoriques dans les Hautes-Pyrénées,… et ce, depuis le IXe siècle, jusque dans le futur, en passant par le présent où le temps est remonté, ralenti ou accéléré, au sens propre ou figuré (« En effet […] en matière de temps, tout est question de subjectivité […] une heure de torture dure beaucoup plus longtemps qu’une heure au cinéma, une semaine d’ennui solitaire s’étire bien davantage que le même nombre de jours passés, mettons, en voyage avec la femme qu’on aime… »).

Lire la suite : https://le-carnet-et-les-instants.net/2015/06/25/salmon-rien-nest-rouge/

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.