Archives de
Mois : novembre 2020

Jusqu’ici tout va bien (Marie Colot)

Jusqu’ici tout va bien (Marie Colot)

Le récit de Marie Colot commence en force car nous débarquons dans un commissariat de police où le héros, Jozef (15 ans), est menotté à un radiateur, faute de cellule vide. Ça n’est pas la première fois qu’il se retrouve dans cet endroit : il est devenu spécialiste du vol à l’arrachée et à l’étalage, il doit toutefois encore s’améliorer dans les braquages si l’on en croit son passage par la case police… Sous son côté blasé, on comprend vite que…

Lire la suite Lire la suite

Par le feu (Will Hill)

Par le feu (Will Hill)

Résumé de l’éditeur Avant, elle vivait derrière la clôture. Elle n’avait pas le droit de quitter la Base. Ni de parler à qui que ce soit. Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles. Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles. Puis il y a eu les mensonges de Père John. Puis il y a eu le feu… Inspiré par l’histoire vraie de la secte Waco, Par le feu est un grand roman sur la folie des…

Lire la suite Lire la suite

Engrenages et sortilèges (Adrien Thomas)

Engrenages et sortilèges (Adrien Thomas)

Résumé de l’éditeur Grise et Cyrus sont deux élèves qui vont à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une bonne nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement persécutif. Alors qu’ils se détestent entre eux, ils doivent malgré tout fuir ensemble et chercher un refuge dans les Rets, un très sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont aucun d’autre choix que de…

Lire la suite Lire la suite

N’oublie pas de penser à demain (Siobhan Curham)

N’oublie pas de penser à demain (Siobhan Curham)

Résumé de l’éditeur Stevie : « Je jette un coup d’œil vers Hafiz. Il se marre sans bruit. Des fossettes apparaissent de chaque côté de sa bouche et ses yeux turquoise brillent. Il me donne envie de rire, moi aussi. » Hafiz : « Je l’ai remarquée à la seconde où je l’ai vue assise toute seule, les sourcils froncés. S’il y avait eu une bulle de bande dessinée au-dessus de sa tête, on aurait pu lire : Je voudrais…

Lire la suite Lire la suite