Si seulement, Lucie (Vincent Engel)

Si seulement, Lucie (Vincent Engel)

Si seulement, Lucie nous plonge dans la rencontre de deux jeunes adolescents, Lucie et Jim. Lucie vient d’emménager dans le même immeuble que Jim et se retrouve dans sa classe aussi. Elle voudrait continuer à vivre à distance des autres, mais ses professeurs ont confié à Jim la responsabilité de lui prêter ses notes pour qu’elle se remette en ordre. La voilà suivie par un jeune homme bien encombrant, soucieux d’accomplir sa tâche…

Nous lisons alternativement le point de vue de Jim et Lucie. D’un côté, Jim vit seul avec une mère dépressive et son chat Microbe (il a été abandonné par son père à sa naissance). De l’autre côté, Lucie habite avec des parents qui se disputent sans cesse et voit d’un mauvais œil Jim car il ressemble dangereusement à un garçon qu’elle a visiblement aimé.

Les deux jeunes ont choisi de vivre en solitaire, Jim par choix, Lucie par protection. Elle est en effet persuadée qu’elle porte malheur aux autres et cache un secret que nous connaîtrons à la fin du récit. Ces deux-là ont des points communs évidents, ils ont envie de se rapprocher l’un de l’autre, mais leur timidité et leurs blessures respectives les freinent dans leurs désirs. Jim va prendre l’habitude d’attendre Lucie tous les matins en bas de leur immeuble pour marcher côte à côte jusqu’à l’école. Une relation se tisse peu à peu au rythme des cœurs qui s’ouvrent, des silences, des non-dits et des maladresses de chacun.

Pour lire la suite: https://le-carnet-et-les-instants.net/2020/01/27/engel-si-seulement-lucie/

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *