Ne m’oublie jamais (Katie McGarry)

Ne m’oublie jamais (Katie McGarry)

Résumé de l’éditeur

Quand la fille du gouverneur tombe sous le charme d’un délinquant en voie de réinsertion, leur histoire est tout sauf évidente. Le jour où Drix porte secours à Ellie, il est loin de se douter qu’elle est la fille du gouverneur, à qui il doit sa liberté conditionnelle. La connexion entre eux est immédiate, fulgurante et intense, pourtant leur histoire semble vouée à l’échec. Les parents d’Ellie lui interdisent de fréquenter Drix. Ils commencent alors à se voir en cachette, en dépit des risques courus. En effet, un seul mot du gouverneur pourrait reconduire Drix en prison et anéantir les rêves d’Ellie…

Mon avis

Le gouverneur Monroe a mis en place un système de dernière chance pour éviter aux délinquants d’aller en prison et de finir le lycée. Grâce à ce programme, Hendrix a été le premier à en bénéficier et pourra finir sa terminale. Pour ce faire, il a dû plaider coupable pour une infraction qu’il n’a pas commise, même s’il n’y avait aucune preuve contre lui, et aujourd’hui il refuse de faire confiance aux gens. Il vit désormais chez son grand frère avec sa petite sœur.

Parallèlement, nous découvrons Ellison, la fille du gouverneur, qui est à la fête foraine en attendant la conférence de presse que donne son père. Hendrix va venir la sauver quand elle se fera embêter par deux types, sans savoir qui elle est. Ellison a beaucoup de mal à accepter sa vie qui est dictée par le fait qu’elle est la fille du gouverneur, elle ne peut rien décider, que ce soit ce qu’elle doit porter ou dire, tout est décidé par quelqu’un d’autre.

« Maman vient de m’informer que sa styliste va me teindre les cheveux. Apparemment, ma nuance de blond me donne l’air moins sérieux que celle qui sort d’une bouteille. Elle a aussi pris rendez-vous chez l’ophtalmo pour de nouvelles lentilles : colorées, celles-ci. Qui feront ressortir mes yeux. Tout cela est le résultat d’un groupe de discussion.

J’ai du mal à accepter :

1) Qu’on ait créé un groupe de discussion au sujet de mon physique.

2) Qu’on ait vraiment demandé quelles nuances de blond et de bleu me rendraient plus populaire.

3) Que ça ne pose de problème à personne de me demander de changer mon apparence pour faire plaisir à d’autres gens.

– Qu’en penses-tu ? demande maman. Tu seras magnifique.

C’est une question rhétorique. Si je dis oui, maman est contente. Si je dis non, elle sera déçue. »

Ellison et Hendrix vont se recroiser régulièrement vu que ce dernier est dans le programme du père d’Ellie, mais malgré leur attirance évidente, ils auront l’interdiction de se fréquenter.

Le récit alterne le point de vue d’Ellie et Drix. La romance entre deux personnages issus de milieux sociaux différents est assez stéréotypée, le caractère des personnages aussi : entre une fille de politicien qui contrôle complètement son image et un ex-taulard qui essaye de joindre les 2 bouts avec ses frère et sœur, on pourrait se dire qu’on va vite faire le tour de l’histoire. La romance est certes prévisible, mais assez chouette. Ce qui m’a paru intéressant est toute la pression médiatique qui pèse sur Ellie et ses parents, mais aussi cette obligation de sauver constamment les apparences. C’était intéressant également de voir que Drix croyait que son meilleur ami était coupable, mais que c’était une erreur. Ce malentendu crée un peu de suspense. Bref, ce roman est une belle petite histoire d’amour qui nous fait passer un bon moment de lecture.

Le +

  • J’ai bien aimé le personnage de Drix : il se relève doucement de ce qu’il a vécu et essaye de refaire confiance aux autres, en respectant son rythme.
  • La réflexion sur les dysfonctionnements de la justice et les manipulations des politiciens est intéressante.

Le –

  • Le titre du roman et la couverture sont assez nunuche.
  • La situation qui a amené Drix à être accusé à tort me paraît un peu bizarre et forcée.
  • La romance en elle-même est assez stéréotypée.

Le coin des profs

Le récit ne présente pas de difficulté de lecture et est difficile à exploiter en classe dans un but pédagogique. Le simple plaisir de lire une romance qui répond à tous ses codes doit suffire…

Niveau de lecture

Débutant

Genre

Romance

Mots clés

Amour, amitié, apparences, culpabilité, famille, gouverneur, justice, pardon, précarité, pression médiatique, prison

Vous aimerez ce récit si vous avez aimé…

Moon brothers, Sarah Crossan

Infos pratiques

  • À partir de 15 ans
  • Pocket jeunesse junior
  • 455p.
  • 17,90€
Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.