Point de fuite (Marie Colot et Nancy Guilbert)

Point de fuite (Marie Colot et Nancy Guilbert)

Point de fuite est un récit pour la jeunesse polyphonique qui nous fait découvrir à travers les yeux de plusieurs personnages leur quotidien a priori sans histoire. On découvre d’un côté une Mona gentille et souriante qui prépare le concours d’entrée à l’École Nationale des Beaux-Arts, toujours fourrée avec son meilleur ami Marin, alias Curry, qui projette de suivre un Master en Développement durable et s’engage sans réserve dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Parallèlement, on suit le parcours d’Esther, complètement vouée à sa passion pour la natation synchronisée. Son hostilité envers son frère Joshua est palpable et compréhensible : ses parents ont toujours fait passer celui-ci avant elle, le mettant sur un piédestal, et ne semblent pas voir la méchanceté dont il peut faire preuve.

Ces différents personnages vont entrer en lien lorsque Mona tombe éperdument amoureuse de Joshua. À la base entièrement absorbée par le dessin et sa préparation au concours, elle n’est pas intéressée par les garçons, même si nombre d’entre eux se retournent sur son passage. Mais elle ne pourra pas rester indifférente à Joshua, ce doctorant en Histoire de l’art à la Sorbonne si séduisant et passionné. Elle se jette alors à corps perdu dans cette idylle qui va prendre une tournure insoupçonnée…

Au début, Mona est simplement moins disponible pour Marin, puis elle s’isole de plus en plus pour fondre sa vie dans celle de Joshua, qui lui prend tout son temps et prend toute la place. Le jeune homme est très épris de Mona, mais derrière cet amour, on sent peu à peu se dessiner une folie des grandeurs, une peur viscérale de la castration et une incapacité à entrer en contact avec sa propre vacuité.

Pour lire la suite: https://le-carnet-et-les-instants.net/2020/11/23/colot-guilbert-point-de-fuite/

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.