Que la montagne est belle (Stephen Walenfels)

Que la montagne est belle (Stephen Walenfels)

Résumé de l’éditeur

Après une partie de poker, quatre amis se promettent de partir camper dans le parc national de Yosemite : Ceo, le tombeur à qui tout réussit, Grahame, la force de la nature, Colin, le meilleur ami de Ceo, et Rhody, qui finalement ne vient pas. Il est remplacé par Ellie, une fille que Ceo a invitée et que personne ne connaît.

Un simple week-end entre copains… en théorie.

Mon avis

Un groupe de 4 copains tennismen (Ceo, Grahame, Colin et Rhody) décident de partir faire de la randonnée et du camping ensemble pendant 2 jours dans le Yosemite. Rhody décline à la dernière minute et est vite remplacé par Ellie, une jeune fille rencontrée par Ceo, que personne ne connaît.

Entre Ceo, Grahame et Colin, on sent une amitié compliquée : avec le sport qu’ils pratiquent, ils sont tantôt équipiers, tantôt adversaires, et on sent des rancunes mal digérées. On apprend par exemple que Colin est d’origine modeste et qu’il est boursier. Juste avant le départ en randonnée, il a perdu sa bourse lors d’un match qu’il jouait avec Ceo. Ce dernier l’a accusé à tort de tricher (il ne supporte pas de perdre), la dernière balle a été rejouée et Ceo a gagné, ce qui a fait perdre à Colin sa bourse. La situation est tendue, on sent les non-dits entre les 2 « amis ».

On lit l’histoire à travers les regards de Colin et Ellie. Les chapitres sont assez courts et rythmés, ce qui permet de les enchaîner assez rapidement. Si le début du livre laisse s’installer un climat bon enfant, on comprend assez vite que quelque chose cloche entre les 4 membres du groupe pour des raisons différentes pour chacun. Les parties en italique disséminées au cours du récit nous rappellent que les copains ne sont pas forcément au camping pour les mêmes raisons… Et d’ailleurs, qui est Ellie ? Pourquoi a-t-elle décidé de les accompagner, alors qu’elle ne connaît que Ceo, et encore, à peine ? On se demande l’intérêt de partir en randonnée avec autant de tensions dans le groupe, surtout qu’une tempête se prépare dans la montagne.

En voyant la couverture, je m’attendais à lire une histoire qui donne des frissons du début à la fin, mais cela n’a pas été le cas. Pendant les deux premiers tiers du roman, il ne se passe quasiment rien. Les personnages se lancent constamment des piques et l’intrigue patauge. On cherche juste à comprendre les tensions entre les 4 héros. Ce n’est que dans le dernier tiers du récit que tout se précipite et le dénouement est un peu caricatural à mon goût. J’ai quelques regrets concernant cette histoire car je pense qu’elle possédait un certain potentiel. Un week-end camping qui tourne au cauchemar dans le mythique parc de Yosemite : les parfaits ingrédients pour un roman bien sanglant ! Hélas, j’ai été un peu lassée par l’arrogance de Ceo, la colère de Grahame, la soumission de Colin à Ceo et l’inconscience d’Ellie de s’embarquer dans cette aventure où elle ne connaît quasi personne. Leurs querelles sans fin étaient aussi un peu fatigantes.

J’ai tout de même apprécié les personnages de Colin et Ellie. Colin vit dans l’ombre de Ceo, son meilleur ami, bourré de fric et très séducteur, à qui rien ni personne ne résiste. J’ai bien aimé aussi le caractère d’Ellie, qui a du répondant et ne se laisse pas faire.

L’ambiance est un peu malsaine dans le roman et je ne sais pas trop quoi en penser, d’abord à cause de cette « amitié ». C’est comme si les membres du groupe n’étaient pas vraiment amis alors qu’ils nous sont présentés comme tels. On sent qu’il n’y a pas que la météo qui pose problème lors de cette expédition. Il y a des choses qu’ils ne se disent pas et les rivalités entre les personnages se multiplient au fil de la lecture. Puis ils semblent très mal préparés à la randonnée, ça ne peut que mal se passer. On passe tout de même un moment distrayant de lecture et on a à la fin notre lot de gore tant attendu avec la couverture.

Le +

C’est un roman distrayant, rapide et facile à lire.

Le –

  • Ellie accepte de prendre part à une sortie dont le lieu final lui est totalement inconnu et en plus, elle ne se renseigne même pas sur les autres campeurs. Garçons ? Filles ? Combien seront-ils ? Je trouve son imprudence peu crédible.
  • L’action est quasiment absente jusqu’aux trois quarts du récit. C’est un peu long…
  • La couverture laisse présager un roman bien sanglant, mais ça n’est pas le cas. On reste donc un peu sur notre faim.

Le coin des profs

Le récit ne présente aucune difficulté de lecture. On peut le proposer à des jeunes souhaitant passer un chouette moment de distraction.

Niveau de lecture

Débutant

Genre

Thriller

Mots clés

Amitié, amour, basket, bourse d’études, randonnée, tennis, rivalité, vengeance

Vous aimerez ce récit si vous avez aimé…

Qui ment ?, Karen M. MacManus

Infos pratiques

  • À partir de 15 ans
  • Milan
  • 379p.
  • 15,90€
Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *