La vie devant nous (Eva Kavian)

La vie devant nous (Eva Kavian)

Avec La vie devant nous, Eva Kavian nous livre un récit polyphonique d’une bande de copains. L’histoire se déroule en une soirée où rien ne se passera comme prévu, où l’on peut même dire que tout va basculer.

Chaque chapitre fait part d’un monologue d’un personnage qui parle en « je » et le plus souvent en « tu ». Il s’adresse à un autre héros de la bande et c’est petit à petit que le lecteur tisse les fils de l’histoire et comprend qui est qui et le type de lien entre le personnage et les autres.

Si je t’avais croisée deux ou trois fois, dans un autre contexte, avec tes tocs et tes goûts de luxe, je n’aurais même pas essayé de t’approcher. C’est parce que nous avons été forcés de partager le quotidien, parce que nous nous sommes découverts au-delà des premières impressions, que nous nous sommes aimés. Que je t’ai aimée. En silence. Rongé. Résigné.

L’alcool ayant coulé à flots pour certains et la « dyscalculie amoureuse » frappant d’autres, nous lisons des monologues tourmentés parcourus de quelques digressions. Nous découvrons ainsi un Gabin amoureux de la fille de sa belle-mère (elle n’est pas sa sœur, il ne fait rien de mal, non ?), un Mike qui rejette la vie d’adulte et profite de l’instant présent, une Alice bien décidée à avoir son premier baiser mais qui va être victime d’une agression, un Liam tout mou qui va être traversé par la rage de la lutte pour la justice, un Franck par très futé qui ne comprend rien. Et puis, il y a Jade et Charlotte aussi, des amoureuses un peu perdues…

Pour lire la suite: https://le-carnet-et-les-instants.net/2020/04/04/kavian-la-vie-devant-nous/

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *